Félix Antoine Tshisekedi

Les chefs d’État et de gouvernement de plusieurs pays africains participant à la 36ieme session ordinaire de l’Union Africaine (UA) ont résolu que la République Démocratique du Congo va représenter le continent Africain comme membre non permanent du conseil de sécurité des Nations-Unies l’année prochaine. La RDC va ainsi succéder à la République du Gabon.

Deux grandes victoires au sommet de l’Union africaine. La RDC sera membre non permanent du Conseil de sécurité de l’ONU en 2024 après négociations, et notre compatriote, le Dr Jean Kaseya, désigné nouveau DG du Centre de contrôle des maladies, a salué Tina Salama, porte-parole du Chef de l’Etat Félix Antoine Tshisekedi, sur son compte twitter.

Rappelons que, le 29 mai 2021 le chef de l’État Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo avait officiellement annoncé la candidature de son pays comme membre du conseil de sécurité des Nations-Unies pour la période 2022-2023. Cela avait eu lieu devant les diplomates accrédités en RDC, aux fins de l’obtention de l’un des trois sièges disponibles pour les pays du groupe des Etats d’Afrique. Le dossier avait déjà été déposé depuis 2019.

Rappelons qu’autre fois appelé Zaïre, La République Démocratique du Congo a déjà siégé deux fois comme membre non permanent du conseil de sécurités, soit de 1982 à 1983 et de 1990 à 1991.